Charançon foncé de la fourrure.

Sa faculté de di­gérer la kératine lui confère en tant que pa­ra­site des textiles laineux, des meubles rem­bour­rés, de la soie, des couches isolantes et autres étoffes constituées de composants d'ori­gine animale, une extrême importance dans les mai­sons et les entrepôts, ce qui le place au même rang que la mite des vêtements.

Il est aussi trouvé fréquemment dans des pro­visions sèches végétales telles que maïs, farine, riz, tabac etc., où il se nourrit probablement da­vantage d'autres insectes que des provisions elles-mêmes.

Nourriture et dommages

Le spectre alimen­taire et les dommages causés ressemblent à ceux du charançon de la fourrure.

Aspect

larve: les larves marron foncé attei­g­nent env. 12 mm de longueur, ont des poils denses et une très longue queue soyeuse.

Imago: le charançon long de 4 à 5 mm res­semble beaucoup au charançon de la fourrure, mais il lui manque les taches blanches. Il est marron foncé à noir, et sa partie supérieure est couverte de poils unicolores bruns ou noirs; les poils recouvrant la bordure postérieure de la ca­rapace du cou peuvent présenter parfois une li­sière claire.

Développement

développement embryonnaire 10 jours, développement larvaire 8 à 9 mois avec 6 à 8 mues, repos de la nymphe 10 à 12 jours, période de préoviposition 3 à 4 jours. La longévité du charançon est de 3 à 4 semaines.

Biologie et comportement

ils se distinguent, eux aussi, à peine de ceux de l'A. pellio. Les femelles n'ont pas besoin d'une nourriture de maturation pour arriver à la maturité sexuelle, mais peuvent pondre leurs oeufs immédiate­ment là où elles sont nées elles-mêmes, ce qui aug­mente leur nuisibilité. Ce n'est qu'après la ponte qu'elles sont attirées par la lumière

Choisir le pays